Ceux qui nous ont offensés - Cody Mc Fayden

Publié le 7 Avril 2014

Ceux qui nous ont offensés - Cody Mc Fayden

"Une jeune femme est assassinée dans un avion en plein vol. Ni les passagers ni le personnel de bord ne s'en sont aperçus. Quel criminel est assez culotté et assez expérimenté pour tuer ainsi devant des dizaines de personnes, dans un lieu clos dont il ne pourra s'échapper ? Il n'a laissé derrière lui aucune trace, sauf une petite croix en argent portant le numéro 143 incrustée dans le corps de sa victime. Smoky, agent spécial du FBI, et son équipe savent ce que cela signifie : ils ont affaire à un tueur en série. Ils ont raison : une autre femme, marquée elle aussi d'une petite croix numérotée, est retrouvée morte. De Los Angeles à Washington, Smoky traque le criminel le plus brillant qui ait jamais croisé sa route. Il nargue les agents du FBI en les sommant de repérer sur Internet les indices qui permettraient sa capture. Fanatique religieux, il se nomme lui-même le " Prédicateur " et propage sa bonne parole dans des vidéos de ses crimes qu'il poste sur le Web. Il parle de secret, de péchés, de repentir et de vie meilleure. Mais à quels péchés se réfère-t-il ? Car les femmes qu'il a tuées s'étaient tournées vers la religion, elles s'étaient confessées et leurs péchés leur avaient donc été pardonnés. Évoque-t-il quelque chose de plus terrible qu'elles ont tu même en confession ? Et comment en a-t-il eu connaissance ? Bientôt Smoky comprend que ce tueur d'une intelligence aiguë connaît les moindres zones d'ombre de son existence. Elle est dès lors une cible parfaite... car nous avons tous des secrets que nous tairons jusqu'à la mort, et Smoky ne fait pas exception."

Et bien voici une grosse mais énorme déception.

Ce roman, troisième volume des enquêtes de Smoky Barret, est plat. Juste plat.

Je me rappelle avoir été traumatisée par la violence du premier tome. Violent mais addictif, je l'avais dévoré. Le second, bien que différemment travaillé, m'avait également laissé sur une bonne impression (sauf si on parle d'un détail de la fin qui est juste ... risible).

Quant à ce troisième opus, il est révélateur d'une chose: la saga s’essouffle. Un tiers du livre et bien qu'il y ait eu deux meurtres, c'est plat (et lourd). Les flash back oui certes c'est sympa mais trop c'est trop, surtout quand l'auteur qui nous a pourtant tout raconté de l'après meurtre de la famille de Smoky nous ajoute "un nouveau détail qu'elle n'avait jamais dit à personne" comme une porte de secours pour maintenir un suspens auprès des fans de l'inspecteur. Ce volume marque aussi le retour d'un personnage secondaire du tome précédent, mais d'une façon grotesque.Car oui, l'auteur tente clairement de jouer sur la vie privée de ses personnages pour pallier l'enquête plus que moyenne. Bref nous sommes loin du glauque et de l'addictif des premiers romans de la série, à plus d'un tiers du bouquin, je l'ai refermé préférant passer à autre chose.

Une véritable déception pour ce tome de trop en ce qui me concerne.

Rédigé par sophie

Publié dans #polar - thriller

Repost 0
Commenter cet article

Cajou 11/07/2014 20:26

Et bien je vois que nous étions encore sur la même longueur d'ondes :D

sophie 11/07/2014 20:29

en fait ça arrive encore assez souvent ...