Ne le dis à personne - Josette Chicheportiche

Publié le 9 Mars 2014

Ne le dis à personne - Josette Chicheportiche

"Gilles, le père de Théo, est homosexuel. Il a rencontré un homme et fait le choix de quitter sa femme pour vivre avec lui. Mais Gilles est aussi un père, qui aime profondément ses enfants...
Ce roman raconte le quotidien bouleversé d un jeune adolescent de 12 ans et de sa petite s ur de 6 ans qui vont devoir faire avec les désirs et les angoisses de leurs parents. Que doit on répondre dans la cour d un collège quand les injures sur « ces gens-là » fusent ? Comment passe-t-on du rejet à l acceptation d un père « différent » ? Et comment se perçoit-on, quand on est le fils d un homosexuel alors que s éveillent en soi les premiers émois amoureux
?"

Ce roman jeunesse, je l'ai reçu par Paikanne qui me l'a décrit comme étant un beau texte à faire lire aux enfants. Je l'ai donc soigneusement mis de côté pour les trolls, mais après y avoir jeté mon nez.

Sujet pas facile: l'homosexualité. Surtout en ces temps agités où le débat revient au centre des préoccupations comme ce fut récemment le cas en lançant une polémique sur un album jeunesse " La princesse qui n'aimait pas les princes".

Ce roman, bien qu'adressé aux jeunes lecteurs, va droit au but: le papa de Théo est homosexuel, il quitte sa maman pour aller vivre avec son compagnon. S'en suit le débat de l'acceptation (ou non) de la situation par les proches, chacun y allant de son avis et désirant camper sur sa position. Le texte est écrit tout en finesse et en sensibilité pour nous raconter l'histoire avec les yeux et le coeur d'un petit garçon de 12 ans en pleine tourmente. Suffisamment court que pour ne pas lasser le jeune public, mais suffisamment long que pour faire passer le message à transmettre, le roman est cohérent du début à la fin comme un hymne à la difficile acceptation de l'autre.

Je mettrai volontiers ce roman entre les mains de mes enfants simplement parce que le texte est superbement écrit, mais aussi parce que j'espère qu'ils ne se comporteront jamais comme le petit Tom de l'histoire. Quant à nous les adultes, il est bon aussi de lire ce texte afin de nous ouvrir les yeux sur plus d acceptation d'autrui, mais aussi sur l'impact qu'une parole peut avoir sur la victime collatérale. Car au delà de l'homosexualité, ce qui transparaît dans ce roman, ce sont surtout les sentiments de ce jeune garçon aux portes de l'adolescence, en pleine construction identitaire, qui doit subir (oui oui dans ses ressentis à lui, il subit) une situation atypique qu'il n'a pas demandée de vivre et où les adultes ne font pas de cadeaux.

Un très bon roman jeunesse, traitant d'un fait de société sensible en ce moment, qu'il convient de mettre entre de jeunes mains tant la plume est intelligemment dirigée par une auteure suffisamment subtile que pour s'adresser de façon cohérente et construite à un jeune public sans détour, mais aussi sans choquer.

Rédigé par sophie

Publié dans #romans pour les plus jeunes

Repost 0
Commenter cet article