Kotori, le chant du moineau - Samantha Bailly , Shigatsuya

Publié le 10 Février 2014

Kotori, le chant du moineau - Samantha Bailly , Shigatsuya

"Dans un lointain Japon, vit un vieil homme honnête et travailleur. Il passe ses journées dans la montagne, à ramasser du petit bois pour faire des fagots. Un jour, il entend des piaillements épuisés : au pied d’un arbre repose un minuscule moineau blessé. Il prend l’oiseau entre ses mains et décide de le ramener pour le soigner. Au fil des jours, le vieil homme et le moineau commencent à lier une forte amitié. Tandis qu’ils s’amusent tous les deux, son épouse, aigrie, les observent avec agacement. Jusqu’au jour où, alors que le vieil homme s’était absenté, le moineau commence à picorer de la fécule de riz, mise à sécher dehors par l’épouse. Hors d’elle, la vieille femme... coupe la langue de l’oiseau pour le punir, et celui-ci s’enfuit, effrayé ! Commence alors pour le vieil homme un long périple à la recherche du moineau, où il finira par découvrir que son petit compagnon cache une autre identité, tandis que la cupidité de son épouse va être mise à rude épreuve..."

Parce que "l'histoire du soir" est souvent l'occasion d'ouvrir un bel album, j'ai donc décidé d'également partager ces découvertes sur mon petit espace.

Cet album repéré dans un bac thématique de ma librairie jeunesse préférée (allez hop un petit lien vers chez eux soyons fous), m'a d'emblée séduite de par sa couverture dont l'illustration est juste superbe. Petit aspect manga (folie du moment de mes enfants), une "princesse" pas nunuche pour une histoire originale: un conte japonais.

Nous nous sommes donc assis sur le lit deux soirs de suite avec cet ouvrage entre les mains. Pourquoi deux soirs? Parce que le texte est bien fourni et que l'on passe beaucoup de temps sur les illustrations qui sont vraiment de belles pièces.

L'histoire n'est pas rose toute le long évidemment (de toute façon qui dit conte dit morale et qui dit morale dit événement amenant celle-ci donc ... cqfd), et il fut nécessaire de laisser les deux plus petitss'exprimer sur les pages plus "dure". N'allez pas croire que l'album est effrayant ou traumatisant, ils voient bien pire à la télé (oui bon ok je n'ai pas la télé je sais ...) et de plus la qualité de l'ouvrage fait que ça passe très bien (et puis les contes où tout est rose bonbon à un moment ....).

Au final, une histoire originale et très belle. Un conte où il est possible de laisser place à l'expression, et des illustrations magnifiques (en plus de sortir de l'ordinaire pour ce qui concerne les albums enfants). Un très bon moment (enfin deux pour être précise). Je n'ai qu'un seul regret, ne pas avoir pris les deux autres qui étaient en magasin (mais ça, ça peut s'arranger).

Rédigé par sophie

Publié dans #albums jeunesse

Repost 0
Commenter cet article

sophie 10/02/2014 12:22

misère il y a des fautes énormes dans ce billet toutes mes excuses ... rédigé en petit déjeuneant ... le ferai plus :)