Belle époque - Elizabeth Ross

Publié le 23 Février 2014

Belle époque - Elizabeth Ross

"Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : "On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile". L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? "Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante". Etranglée par la misère, Maude postule... Monsieur Durandeau a déjà amassé une petite fortune grâce à sa riche clientèle, et quand la Comtesse Dubern vient chercher une compagne pour Isabelle, sa fille aux idées bien arrêtées, Maude est immédiatement choisie comme faire-valoir idéal. Mais Isabelle ne sait pas que sa nouvelle "amie" n'est en fait que de location, et l'existence de Maude au sein de l'aristocratie repose entièrement sur sa capacité à garder ce lourd secret. Pourtant, plus elle en apprend sur Isabelle, et plus sa loyauté envers la Comtesse est mise à l'épreuve. Et plus la tromperie dure dans le temps, plus Maude aura à perdre..."

Attention: coup de coeur, ni plus ni moins!

Servi par une plume fluide, sans chichi, et captivante, ce roman adapté d'une nouvelle peu connue de Zola ("Les repoussoirs") est une vraie réussite.

Mêlant différents thèmes dans son intrigue, le bouquin nous confronte aux questions traitant;

- de la beauté et du sens que nous lui accordons

- de la superficialité

- de l'importance que l'homme accorde aux possessions

- de l'amitié

- de la liberté

- ...

Le tout livré dans le Paris mondain de 1889 qui se prépare à accueillir l'Exposition Universelle.

Cependant, cela n'en fait pas pour autant un roman moralisateur. Le rythme est bon, les personnages attachants, la lecture se laisse porter par le désir de savoir ce qui arrivera à chacun, ce n'est qu'une fois le livre refermé que ces questions surgissent comme autant d'évidences.

Héroïne touchante et intemporelle, Maud Pichon a su m'embarquer dans son monde et me faire regretter la fin du livre, comme j'aurais aimé quelques pages de plus! La nouvelle initiale nous est également livrée en fin d'ouvrage, occasion de lire cette petite oeuvre de Zola, mais également moyen de se rendre compte du travail que l'auteure a réalisé autour de ces quelques pages.

Une totale réussite pour ce premier roman qui laisse présager de jolies choses pour le parcours futur de la plume d'Elizabeth Ross. Je fus au départ séduite par la couverture du bouquin, celle-ci fut vite oubliée par la qualité des mots.

Belle Epoque - Elizabeth Ross

Editions Robert Laffont (novembre 2013)

418 pages

Rédigé par sophie

Publié dans #young adult

Repost 0
Commenter cet article

Denis 23/02/2014 13:05

Beau coup de cœur.

Julie 23/02/2014 09:56

Ohhh, ça doit être bien ! En tout cas, il m'intrigues :)
Merci !