Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver - Francis Dannemark

Publié le 31 Janvier 2014

Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver - Francis Dannemark

"En pleine crise de lassitude au coeur de la crise économique, Christopher, opérateur culturel belge de cinquante ans au bord de la faillite, souhaite ralentir et se recentrer sur des valeurs plus justes. Parce que « la vie rappelle de temps en temps que le monde est tout petit », il décide de s’arrêter et de partir. Ce sera pour le Portugal, en train. Alors que le ciel additionne les nuages, Christopher croise sur le quai de la gare une inconnue, Emma, qu’il va découvrir le temps d’un voyage entre Bruxelles et Lisbonne, au cours d’une longue et belle conversation, à la fois tendre, émouvante, et toujours sincère. Francis Dannemark, avec toute la délicatesse et l’élégance qui le caractérisent, nous offre comme à son habitude un court roman, subtil et délicat, sur les choses de la vie."

La longueur du titre de l'ouvrage est inversement proportionnelle à la longueur du roman. Bref vous l'aurez compris, un tout petit roman qui se lit vite, trop vite et que l'on voudrait tellement plus long.

Le roman nous invite à nous asseoir dans ce train sur la banquette voisine de celle d'Emma et Christopher, et de partager ainsi l'intimité de leur conversation. Assister à cette conversation, c'est être confronté à une plume fraîche et spontanée qui ne dénote à aucun moment sur la justesse des émotions. Assister à cette conversation, c'est aussi se laisser inviter à nous aussi nous poser sur nos existences (surtout si comme moi vous le lisez à un moment où de grandes décisions se prennent même si elles sont dures à accepter). Mais aussi, assister à ce voyage, c'est accepter d'être frustré .... non nous ne saurons pas ce que deviennent ces deux compagnons de route, le récit ne dure que le temps d'un voyage ni plus ni moins ...

C'est beau, c'est frais, c'est vrai, c'est divertissant et si profond à la fois. Un très bon moment lecture que voilà avec la découverte de cet auteur. Merci à Julie de nous avoir parlé de "tonton Francis" (désolée je n'ai pas pu m'empêcher)

Oh et petit bonus: cliquer sur le lien de Julie c'est arriver sur une interview croisée Abel / Ernotte réalisée par ses soins!

Rédigé par sophie

Publié dans #c'est du belge!, #litté dite blanche

Repost 0
Commenter cet article

Denis 31/01/2014 18:49

Oui court mais excellent