Sauver Noël - Romain Sardou

Publié le 25 Décembre 2013

Sauver Noël - Romain Sardou

Pour commencer ce billet, je souhaite avant tout vous souhaiter un très joyeux Noël entourés de la douceur de ceux qui vous sont proches. En espérant que le Père Noël ait pris le temps de déposer de nouvelles pages au pied de vos sapins.

Et pour rester dans le thème, voici mon billet sur ce roman de Noël.

"Londres, hiver 1854. Gloria Pickwick, gouvernante d'un respectable lord, considère d'un oeil très suspicieux l'arrivée de leur nouveau voisin. Qui est vraiment cet étrange baron Ahriman ? Mille rumeurs courent à son sujet. Parfois, une diligence conduit des gens chez lui... et on ne les revoit jamais !
Arrive le 24 décembre. Tous les enfants se couchent en rêvant au lendemain. Mais le Père Noël ne vient pas. Aucun cadeau au pied des sapins illuminés. Une maison, et une seule, fait la fête ce jour-là... Celle du sinistre baron. C'en est trop pour Gloria, qui prend l'affaire en main. Harold, un petit garçon futé, s'engage à ses côtés, avec des renforts insolites : des lutins, une fée, des oies douées de parole. L'objectif de cette drôle de troupe : sauver Noël ! Si c'est encore possible
..."

Romain Sardou est un auteur que je n'osais approcher , bardée d'à priori que je suis ... Comprenez-moi, je redoutais un succès du non pas au talent mais plutôt à l'effet "fils de l'autre". Je me suis plantée (voyez comme je peux reconnaître mes torts).

Donc si vous vous attendiez à un héro qui rêvais d'être une femme en combattant des monstres au bord des lacs du Connemara en poussant un cris, un chant : fuyez. Rien à voir. J'ai un peu plus poussé l'investigation sur le personnage en me rendant compte que nous sommes face à une figure multi tâches. En effet, il peut passer par différent styles en se faisant visiblement saluer par la critique à chaque fois.

Pour aborder l'auteur, je me suis donc fiée aux conseils de Clairette (administratrice d'une page facebook où je traîne trop : Dites moi ce que vous lisez ), et puis ça collait avec la saison du coup c'est parti pour un conte de Noël.

Ma première impression: non Dickens n'est pas mort! Si Romain Sardou devait être le fils de quelqu'un, là sur le coup sans hésiter je déclare qu'il descend d'un certains Charles. Le vieux Londres, des croisements de "classes", une quête (pour sauver Noël pardi!), une aventure de la lumière, des bons sentiments, ... Tout y est je peux retomber en enfance. Les personnages sont assez stéréotypés que pour être des personnages de contes (je me vois le lire à haute voix ça pourrait être drôle), mais pas trop pour éviter la caricature trop grotesque. Les descriptions sont présentes, mais juste assez que pour planter le décor et l'ambiance. Tout s'enchaîne, et oh soyons fous, il manquerait quelques jolies illustrations pour le coup (mais ça c'est mon coté amour de jolis visuels ...).

J'ai beaucoup apprécié ce petit moment de fraîcheur même si je ne fais pas les choses dans l'ordre (promis je lirai "Une seconde avant Noël"). Et je ne suis pas la seule .... j'ai surpris mon tout grand furetant dedans, il souhaite le lire ... et je pense que c'est à sa portée (c'est un très très bon lecteur ... ce qui peut d'ailleurs poser souci ... soit). Bref un petit roman de Noël tout frais, sans prétention et sur lequel on peut craquer en justifiant son achat par le désormais célèbre "oui mais c'est aussi pour le ptitttttttttttt" et le lui refiler par la suite pour s'assurer de garder bonne conscience.

Là sur le coup, j'ai bien envie de le découvrir dans "Personne n'y échappera" vu tout le bien lu au sujet de ce bouquin (papa nowel si tu me lis il n'est pas trop tard ...).

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cécile 25/12/2013 14:23

Garde partagée? :D

sophie 26/12/2013 17:19

même dans une chocolaterie ou une librairie ?

Cécile 26/12/2013 17:12

Je suis toujours sage !

sophie 25/12/2013 14:43

si t es sage ^^