Nos étoiles contraires - John Green

Publié le 4 Décembre 2013

Nos étoiles contraires - John Green

"C'EST L'HISTOIRE D'HAZEL GRACE, 16 ANS, ET D'AUGUSTUS, 17 ANS. Lorsqu'ils se rencontrent, Hazel est atteinte d'un cancer incurable : selon ses propres mots elle est «une grenade dégoupillée» qui a peur d'exploser. Augustus, lui, est en rémission et il a peur de l'oubli comme un aveugle a peur du noir. Leur complicité pleine d'humour nous entraîne par delà leur maladie dans une magnifique histoire d'amitié et d'amour qui nous fait furieusement aimer la vie... et on en redemande."

Jamais je n'avais entendu parler de cet auteur, et encore moins de ce bouquin. Arrivé comme un intrus dans ma pal, il a su me toucher, me faire rire, me faire pleurer, me faire réfléchir, me faire aimer.

C'est l'histoire d'une rencontre entre jeunes bien amochés, la vie ne les a pas gâté, ils souffrent et se battent, à chacun son cancer.

C'est l'histoire d'un amour entre deux êtres voués à une mort plus ou moins proche, un amour porté par des rêves et des rêves qui se heurtent à des déceptions.

C'est l'histoire de parents qui se perdent dans la vie de leur propre enfant.

C'est l'histoire d'une reconstruction, d'une démolition et de reconstructions.

C'est simplement l'histoire d'Hazel et d'Augustus, leur parcours d'adolescents brisés, leur cheminement avec leurs familles et leurs maladresses. C'est une histoire d'amour dans tous les sens du terme, y compris d'un amour de la vie.

Ce livre ne laisse pas indifférent, il se lit très vite tant il est passionnant et agréable, mais marque pour longtemps. A l'instar de l'héroïne, j'aurais moi aussi l'envie d'aller à la recherche de réponses sur fond de "que sont-ils devenus". Ce roman sonne vrai autant qu'il est beau, mais il a de plus la capacité de nous amener à prendre conscience de la fragilité de la vie, mais aussi de son caractère précieux. En le refermant (à 4h du matin après une nuit blanche), je me suis dit que j'avais beaucoup de chance, celle d'être là et celle de serrer mes enfants dans mes bras (même si ils sont atroces aujourd'hui).

Un merveilleux roman qui plonge directement dans la catégorie "coup de coeur".

Petit papa nowel ... si tu veux m'amener "Où es-tu Alaska?" ... ne t'en prives pas !

Publié dans #ado - young adult

Repost 0
Commenter cet article

Cécile 04/12/2013 15:23

Petite maman noël te le prêtera, va... ;)