Bord de mer - Véronique Olmi

Publié le 16 Décembre 2013

Bord de mer - Véronique Olmi

"Elle vit seule avec ses deux petits garçons et pour la première fois les emmène en vacances. Cette escapade doit être une fête, elle le veut, elle le dit, elle essaie de le dire.
Ensemble ils vont donc prendre le car, en pleine nuit, sous la pluie. Les enfants sont inquiets : partir en période scolaire, partir en pleine semaine, partir en hiver à la mer les dérange. Mais demain tout ira bien, demain ils seront heureux. Demain il fera beau et ils verront la mer. Dans une langue âpre, empreinte de poésie, de tendresse et de révolte, Véronique Olmi compose une histoire simple et bouleversante. Car ce roman est un véritable cri - dérangeant, terrifiant, déchira
nt."

Quel roman dérangeant. Et pourtant prenant, poignant, superbement écrit.

Face à certains faits divers, je me demande ce qu'il peut bien se passer dans la tête des gens. L'auteure apporte une piste de réponse. Au travers de ces lignes, j'y ai également vu une réflexion relative au positionnement de l'humain face à la société de consommation. Que faire pour plaire? Quelle est l'importance "d'avoir"? Au juste, c'est quoi être heureux? Le désir de posséder et de faire pousse-t-il à la folie ?

Je me suis également questionnée sur le rôle du professionnel. A partir de quand doit-il intervenir de façon plus invasive ? Comment se positionner face à la détresse humaine et faire la part des choses avec le pathologique ?

Les questionnement en tant que parents, nous qui cherchons le bonheur de nos enfants. Comment y parvenir? Qu'est que le bonheur pour eux? La même chose qur pour nous ? Qu'attendent-ils de nous?

Un tout petit roman qui a éveillé tant de questions ... car la liste pourrait encore être longue !

Au delà du questionnement, soulignons la qualité de la plume. Cet art de rentrer dans son personnage de se mettre à sa portée, de rentrer dans sa peau, de le faire vivre.

Ce roman, bien que dramatique est une pépite qui ne laisse pas indemne (il m'a poursuivie toute la nuit).

Rédigé par sophie

Publié dans #litté dite blanche, #c'est du belge!

Repost 0
Commenter cet article