Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie Otsuka

Publié le 15 Novembre 2013

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie Otsuka

Coup double pour cette lecture qui s'inscrit d'une part dans le challenge américain de Noctambul et d'autre part dans ce nouveau mois du challenge de Julie (0 à 9) vu sa publication en 2012.

"Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C'est après une éprouvante traversée de l'Océan pacifique qu elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d'un choeur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées... leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs... Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre et la détention dans les camps d'internement - l'État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais exis
té."

L'accroche nous parle d'un "choeur" et elle ne ment pas. Je me suis trouvée face à un style d'écriture surprenant, désarçonnant, mais fortement efficace émotionnellement parlant.

Certains chapitres ressemblent à des listes, une énonciation de faits. Cela peut paraître brutal mais en cela ne fait que livrer une réalité passée sans en rajouter, t sans en enlever, oui vraiment une pure énonciation. Pourtant on ne se lasse pas, on se laisse emporter par les pages le coeur serré par l'écrit qui est livré.

Pourtant, je partais d'emblée sur un mauvais sentiment : je déteste lorsque le titre du livre se trouve être une phrase des premières lignes .... (en même temps c'est un texte traduit me direz-vous de façon très juste).

Vraiment, cette lecture fut un moment poignant, une plongée dans une des faces sombres de l'humain, un texte qui fait réfléchir sur certaines valeurs.

Apres ce bon et émouvant moment lecture, j'ai envie de remercier les "amis lecteurs" des différents groupes, les un peu farfelus qui nous sortent des challenges "improbables" sans lesquels nous ne nous intéresserions peut-être pas à certains écrits. En effet, si je ne connais pas ce genre de personnes, ce genre d'échange, je n'aurais sans doute jamais approché ce bouquin et serait passée à coté d'une bonne lecture.

Rédigé par sophie

Repost 0
Commenter cet article