Une part de ciel - Claudie Gallay

Publié le 30 Octobre 2013

Une part de ciel - Claudie Gallay

J'ai un peu perdu le fil du compteur, mais je pense que ce bouquin signe ma dixième lecture du challenge 1% . (édit: 11ème lecture)

En faisant ce billet, je prends le risque de me faire "des amis", entendez par là de me prendre des critiques virulentes ...

Tout d'abord, la quatrième de couverture, comme de coutume:

"Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...
Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer, avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noë
l ?"

Et bien, honnêtement, je n'ai pas du tout aimé et ne l'ai d'ailleurs pas terminé. Je veux bien cependant admettre que le souci vient de moi, que j'ai du manquer la subtilité du récit ou autre, voire admettre que non je n'ai effectivement rien compris au style de l'auteur.

Ce roman récolte de bonnes, voire très bonnes, critiques m'ayant même incité à aller plus loin dans le récit. Pourtant, je n'ai pas été conquise.

J'ai d'une part trouvé les personnages trop caricaturaux dans leur façon d'être, de parler, ça sent trop le terroir , mais vraiment trop à mon gout (et pourtant je peux apprécier une part de "comportements locaux"). De plus, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le récit, j'ai longtemps attendu qu'il se passe quelque chose, rien n'est venu (à mon goût encore une fois).

Alors j'ai cherché sur le net ... des critiques de blog, des critiques de presse, et beaucoup ne pensent que du bien de ce roman mais en soulignant le style de l'auteur.

Aussi, en suis-je réellement arrivée à la conclusion qu'effectivement je n'ai pas aimé ce bouquin, mais non pas de part un manque de qualité, mais seulement parce que le style ne me colle pas. Pas grave, c'est ça aussi la rentrée litté ... découvrir aussi des styles auxquels on accroche pas!

Repost 0
Commenter cet article

paikanne 31/10/2013 14:16

Je trouve superbe la couverture :-)

paikanne 31/10/2013 17:52

Pour moi aussi, c'est un critère qui peut être important ;-)

sophie 31/10/2013 16:02

ben oui c'est entre autre pour ça que je l avais choisi (critère hautement subtil .. je sais .... )

krol 31/10/2013 10:27

Je viens juste de le finir et... j'ai aimé ! Je développerai ça dans mon prochain article... Ceci dit, je comprends qu'on n'accroche pas !

sophie 31/10/2013 13:18

ce serait gentil de signaler quand ton article est publié, peut-être me permettra-t-il de voir le roman sous un autre angle ?

Jostein 31/10/2013 09:21

J'ai été déçue aussi par ce roman. Et je pense que l'auteur ne correspond plus à mes attentes littéraires.

sophie 31/10/2013 09:23

du coup ça me laisse peut-être la possibilité d'ouvrir "les déferlantes" sans le regretter ?